Loading...
red&white#imperial#flatearth

FRANCE, SUISSE ET VENISE, UNE HISTOIRE D'AMOUR MÉCONNUE

Notez que pour ce qui est des liens entre l’histoire de France et celle de la Suisse …

L’histoire de Suisse commence comme celle de France avec Jules César et ses Commentaires sur la Guerre des Gaules.

En 534, le roi burgonde Sigismond est vaincu par les Francs qui annexent son royaume en y favorisant l’installation des Alamans qu’ils avaient vaincus auparavant.

Les Francs conquièrent la Rhétie en 550, terminant ainsi leur prise de contrôle de l’ensemble du territoire helvète.

Puis sous Charlemagne notez que :

La Suisse a fait partie de l’empire de Charlemagne avant de revenir au royaume de Bourgogne, lors de la dislocation de la Francie médiane, puis de se retrouver morcelée entre les duchés de Bourgogne à l’ouest et de Souabe ou d’Alémanie à l’est. La féodalité se met en place à la fin du IXème siècle lorsque plusieurs grandes familles essaient d’asseoir leur autorité sur différentes parties du territoire : les comtes de Savoie sur Vaud, Genève (dont ils évincent les comtes de Genève) et le Valais, les comtes de Gruyère sur l’arrière-pays fribourgeois, les Zähringen qui fondent de nombreuses villes dont Fribourg et Berne, les Kybourg qui s’installent sur le plateau, les Hohenstaufen et les Habsbourg dans la région zurichoise et jusqu’au col du Saint-Gothard.

Col du Saint-Gothard

L’aménagement du col du Saint-Gothard avec l’aide des Walsers récemment immigrés et experts en construction de bisses, au début du XIIIème siècle, a des conséquences importantes :

le col du Grand-Saint-Bernard en Valais perd de son importance dans le trafic international, entraînant une crise économique de deux siècles dans la vallée du Haut-Rhône.

Tunnel de base du Saint-Gothard

Puis Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard

En récompense pour ce travail, Uri obtient, pour « services rendus à l’empereur », l’immédiateté impériale qui l’affranchit de la dépendance des Habsbourg tout en s’enrichissant par les péages et la vente des services (guides et auberges), ce qui attise évidemment les convoitises des Habsbourg.

En Avril 1291, Rodolphe de Habsbourg, premier membre de la famille à devenir empereur germanique, rachète les droits sur Lucerne, à l’extrémité du Lac des Quatre Cantons, dans le but de rétablir l’autorité de sa famille dans la région.

Après sa mort survenue le 15 juillet 1291 et en prévision d’éventuels troubles de succession, les hommes libres des vallées d’Uri, de Schwytz et de Nidwald renouvellent au début du mois d’août (date précise inconnue) un pacte d’alliance juridique et défensive éternelle.

Allégorie du serment du Grütli par Jean Renggli

Triangle

Canton du Valais (Wallis)

Basilique de Valère

Les Walsers sont un peuple germanophone qui, au cours du Moyen Âge, a colonisé différentes vallées alpines de Suisse, d’Italie, du Liechtenstein et d’Autriche.

Leur nom dérive du gentilé Walliser, « Valaisan ». Autour de l’an mille, des groupes de Burgondes venant de l’Oberland bernois se sont installés dans la vallée de Conches (Goms en allemand), dans le Haut-Valais. Après avoir colonisé peu à peu la vallée supérieure du Rhône, une partie d’entre eux a commencé à migrer dans toutes les directions à partir du XIIIème siècle, favorisés par le climat relativement doux dans les Alpes à cette époque.

Les Walser se sont installés en haute altitude, souvent à plus de 1 500 mètres, dans des vallées reculées, inhospitalières et jusqu’alors inhabitées.

Le linguiste Paul Zinsli attire l’attention sur la particularité du peuple walser à se déplacer en groupe, de défricher et défendre les terres de COLONISATION avec l’accord des seigneurs locaux. Ils nommaient les lieux de colonisation en reprenant le nom d’où ils venaient ainsi le lieu Galmsch du Piémont a pour racine le mont alpin Galm

GANIMED

par Anibal Amiot

*

CRÉDITS

*

CONCEPTEUR WEB

www.freddymotion.com

Freddy Lavaury

*

REMERCIEMENTS

Marie-Laure Pannier

Alexandre Tissot