Loading...
Tarot des Origines, Sergio Toppi

La pêche miraculeuse contée par l’apôtre Jean témoigne, elle aussi, du climat pythagoricien. Désespérés par la crucifixion, les apôtres sont retournés en Galilée ; ils ont repris leur métier de pêcheurs. Du rivage, un homme les hèle et leur demande à manger. Hélas ! aucun poisson n’avait été pris. « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez», ordonne l’inconnu. De fait, la pêche est miraculeuse. Les apôtres reconnaisent à ce signe leur Seigneur et rament en hâte vers la berge. « Simon Pierre tira à terre le filet qui était plein de cent cinquante-trois poissons. Et quoi qu’il y en eût un si grand nombre, le filet ne se rompit point.»

Saint Augustin livre la clé du mystère. Il note tout d’abord que le ministère du Christ s’inscrit entre deux pêches miraculeuses. La première voit le recrutement des apôtres, la seconde confirme leur mission. Le nombre de poissons pêchés donne le cercle des élus ; il ne peut être qu’impair dans sa stabilité et sa perfection.

Saint Grégoire le Grand remarquera que 153 = 3 x 3 x 17, jouant ainsi avec le carré de l’impair.

Saint Augustin fournit une autre explication de la liaison entre dix-sept et cent Cinquante-trois : « Si vous ajoutez deux à un, vous obtenez Trois. Si vous ajoutez Trois et Quatre, vous obtenez Dix. Si finalement, vous ajoutez tous les nombre jusqu’à dix-sept, le total obtenu fournit le nombre de poissons.» En d’autres termes, Cent Cinquante-Trois est le Dix-Septième nombre triangulaire.

Mais pourquoi avoir choisi Dix-Sept pour symboliser la totalité du petit cercle des élus ?

Il existe une explication simple que j’ai pu retrouver grâce à Plutarque. Dans cet admirable petit traité sur la sagesse alexandrine qu’est Isis et Osiris, il note : « Les Pythagoriciens ont pour Dix-sept une révérence sacrée.

2² + 3² + 5² + 7² + 11² + 13² +17² = 666

Dix-sept est le septième nombre premier. Remarquez qu’en additionnant le carré des sept premiers nombres premiers, vous obtenez le nombre au centre de cette étude.

« Entre le nombre carré Seize et le nombre rectangle Dix-huit qui sont les seuls nombres figurés plans dont les périmètres soient égaux aux aires, vient tomber Dix-sept qui s’interpose entre les nombres précédents, les disjoint l’un de l’autre tout en étant divisé par leur rapport en deux parties inégales. » On a bien en effet :

18 / 16 = 9 / 8 et 17 = 9 + 8

Notons en passant que le rapport 9 / 8 est, en musique le ton. (…) Le rôle de coupure essentielle joué par Dix-Sept justifie que l’apôtre Jean l’ait choisi pour signifier aux inités le nombre restreint des élus.

«Trois fois Trois font Neuf et Neuf fois Trois Vingt-sept. En soustrayant l’impair Trois de ce cube, on trouve Vingt-quatre, dont le rapport à Vingt-Sept donne Neuf Huitièmes.»

«Le mystère des nombres.» P 160 et 52. L.Gérardin

GANIMED

par Anibal Amiot

*

CRÉDITS

*

CONCEPTEUR WEB

www.freddymotion.com

Freddy Lavaury

*

REMERCIEMENTS

Marie-Laure Pannier

Alexandre Tissot