Loading...

« Rien ne repose ; tout remue ; tout vibre »

Extrait du : KYBALION

CYMATICS ET
SENS

Pour le musicologue Dane Rudhyar, un son porteur de sens est un ton :

C’est un ton, et non pas simplement un son, parce qu’il possède une finalité, un dessein particulier…

Le ton est un son qui apporte, ou peut apporter, à la conscience de l’auditeur une information signifiante, parce qu’il est chargé du caractère, de la nature particulière de la source sonore et qu’il la transmet, ou peut la transmettre, à la conscience.

Un ton est donc porteur de sens. Il a, par lui-même, un sens, en tant que phénomène unique dont un être vivant, doué d’un degré de conscience, peut avoir l’expérience.

Le ton définit dans le langage courant la hauteur de la voix et sa qualité en timbre et en intensité.

Dans la théorie de la musique occidentale, il s’agit de tout autre chose, le ton n’est plus un son mais un intervalle, soit l’écart entre deux sons successifs, mesuré par le rapport de leurs fréquences et pris comme unité dans une échelle abstraite de sons que l’on appelle une gamme. Une gamme est une suite de notes comprises dans l’intervalle d’une octave. Or, rien n’est plus abstrait qu’une note musicale, ce n’est ni un symbole ni une métaphore, c’est un signe musical qui n’a pas plus de signification sémantique que n’en a une lettre_signe alphabétique, c’est à dire aucune :

Une même note peut être jouée sur des instruments divers qui produisent, en fait, des sons différents. Le sens d’une note est abstrait, parce qu’il n’est lié à aucune hauteur particulière, à aucun timbre ou qualité de son, pas plus qu’à une intensité ou à un mode de production quelconques.

ROSSLYN CHAPEL

L’implantation et les fondations du monument débutèrent en 1440, mais ce n’est que 6 ans plus tard que la construction proprement dite débuta. La chapelle nécessita quarante années de travaux, et fut achevée en 1486, soit 6 ans après le décès de son créateur William Sinclair, qui y fut enterré. (ci-contre blason des Sinclair)

Ce lieu réunit plusieurs légendes et thèses controversées :

– Les Cubes musicaux

– La chapelle de Rosslyn et la franc-maçonnerie

– La chapelle de Rosslyn et la théorie de la découverte précolombienne de l’Amérique.

Détails colonne de l’apprenti, remarquez les anges musiciens et la double spirale

FORMES SONORES

La langue du Monde ou Langue Adamique

Adam parlait une langue qui lui permit de nommer les animaux par leur vrai nom, ceci impressionna la plupart des anges qui se mirent à le servir.

Ci-contre deux hommes observent un même globe doté de deux ailes pour se maintenir dans les airs comme un voile entre l’homme et la divinité.

Vous remarquerez que c’est l‘ennéade qui détient le secret de la lumière, que sa conceptualisation passe par l’observation et l’étude de la géométrie sacrée.

La colonne de l’apprenti, le caducée d’Hermès et le programme de la gravure présentée, sont trois manières de parler d’une même chose.

La cymantic ou langue des anges descend animer la langue du corps ou double hélicoïdale. (Les carrés magiques présentés sur Agnibal.com constituent une langue d’accord cymantic. Les formes de ces harmoniques de fréquences correspondent à des tranches d’hélicoïdes.)

Gravure : Athanase Kircher

Double hélicoïde et tranches

cymatics

La vitre du cadre est brisée

Un air qu’on ne peut définir

Hésite entre son et pensée

Entre avenir et souvenir

Vitam impendere amori, Guillaume Apollinaire 1880 – 1918

Visualisez, les patrons des cubes présentés se refermer, remarquez que les angles projettent en « triskèle » la forme « en croix » composant l’image pavée lui faisant face.

GANIMED

par Anibal Amiot

*

CRÉDITS

*

CONCEPTEUR WEB

www.freddymotion.com

Freddy Lavaury

*

REMERCIEMENTS

Marie-Laure Pannier

Alexandre Tissot