Loading...

Le 33e pape Sylvestre Ier tuant un dragon et ressuscitant ses victimes

SYLVESTRE

De Sylvestre I à Sylvestre II, la papauté nous offre deux personnages clés de l’histoire du monde occidental. (De la donation de Constantin à la « donation » de la numération de position, des tables d’opérations et des chiffres dits arabes.)

Sylvestre Ier (ou Silvestre) ou saint Sylvestre (270-31 décembre 335) fut le 33ème pape du 31 janvier 314 au 31 décembre 335, pendant le règne de l’empereur Constatin Ier, qui instaura la tolérance du christianisme au sein de l’Empire romain.

Son autorité fut éclipsée par celle de Constantin, et il n’assista pas au synode d’Arles (314) ni au concile de Nicée (325), convoqués par l’empereur. Il n’empêche que, avec ou sans lui, c’est sous son pontificat que l’autorité de l’Eglise fut établie et que furent construits les premiers monuments chrétiens :

l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, les basiliques de Saint-Jean-de-Latran et de Saint-Pierre à Rome…

Les historiens chrétiens de l’époque romaine (Eusèbe de Césarée et Lactance) attribuent la conversion de Constantin à une vision qu’il aurait eue juste avant la bataille du pont Milvius, où il triompha de Maxence (312). Mais la tradition médiévale, véhiculée notamment par la légende dorée, en donne une autre interprétation : l’empereur était couvert d’une lèpre incurable, et c’est lorsque Sylvestre l’eut baptisé par immersion dans une piscine qu’il fut guéri de sa lèpre et comprit qu’il lui fallait défendre la foi chrétienne.

Cet épisode est aussi raconté dans la donation de Constantin, texte apparu au IXème siècle et accordant au pape Sylvestre le pouvoir (l’imperium) sur l’Occident. Mais le caractère apocryphe et sans valeur de ce texte est établi et admis par l’Eglise.

Entre le premier Sylvestre et le second se glissent l’Empire Carolingien et le premier Reich.

Charlemagne, du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand » dans la nomenclature qui commence avec Clovis Ier, né le 2 avril 742, 747 ou 784, mort le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle en Allemagne, est un roi des Francs et empereur.

Il appartient à la dynastie des Carolingiens, à laquelle il a donné son nom.

Fils de Pépin le Bref, il est roi des Francs à partir de 768, devient par conquête roi des lombards en 774 et est couronné empereur à Rome par le Pape Léon III le 25 décembre 800, relevant une dignité disparue depuis la chute de l’Empire romain d’Occident en 476.

Roi guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes militaires, en particulier contre les Saxons païens dont la soumission fut difficile et violente (772-804), mais aussi contre les Lombards en Italie et les Musulmans d’Espagne.

Souverain réformateur, soucieux dorthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres et est à l’origine de l’orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres et est à l’origine de la « renaissance carolingienne ». En se faisant couronner empereur, Charlemagne conteste l’universalité dont se pare l’Empire byzantin, qui se considère comme l’unique héritier de l’Empire romain.

Aix-la-Chapelle est une ville d’Allemagne située dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Elle se situe à 5 km de la jonction des frontières de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique. C’est la ville la plus à l’ouest de l’Allemagne.

Le Saint-Empire romain germanique, appelé en latin Sacrum Imperium Romanum, en allemand Heiliges Römisches Reich, en italien Sacro Romano Impero, en néerlandais Heilige Roomse ; également appelé parfois Premier Reich ou Vieil Empire, pour le différencier de l’Empire allemand, est un regroupement politique de terres d’Europe occidentale et centrale au Moyen Âge, dirigé par l’Empereur des Romains mais aujourd’hui disparu.

Il se considérait, au Xe siècle, comme le continuateur légitime de l’Empire d’Occident des Carolingiens, mais également de l’Empire Romain.

L’adjectif Saint n’apparaît que sous le règne de Frédéric Barberousse (attesté en 1157) pour légitimer le pouvoir de manière divine.

C’est sous la dynastie des Ottoniens, au Xe siècle, que l’Empire se forme à partir de l’ancienne Francie orientale carolingienne. La désignation Sacrum Imperium est attestée pour la première fois en 11575 et le titre Sacrum Romanum Imperium apparaît vers 11845 pour être utilisé de manière définitive à partir de 1254. Le complément Deutscher Nation (en latin Nationis Teutonicae, en français « de [la] Nation teutonique ») a été ajouté au XVe siècle.

L’étendue et les frontières du Saint-Empire ont été considérablement modifiées au cours des siècles.

Au temps de sa plus grande extension, l’Empire comprend presque tout le territoire de l’actuelle Europe centrale, des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse ainsi que des parties de la France et de l’Italie. Son histoire et sa civilisation sont donc un héritage partagé par de nombreux États européens actuels.

Sylvestre II pape et précepteur d’Otton III nous permet un petit retour par l’archevêché faiseur de rois.

Gerbert d’Aurillac (Sylvestre II)

(né entre 945 et 950 en Auvergne – mort le 12 mai 1003 à Rome), dit le « savant Gerbert », pape sous le nom de Sylvestre II de 999 à 1003, est un philosophe, un mathématicien et un mécanicien. Il contribua à l’introduction et à l’essor en Occident de la numération de position, des tables d’opérations et des chiffres dits arabes.

Il œuvra à la restauration d’un empire universel sur les bases de lEmpire carolingien.

Dans ce dessein, Otton III – dont il fut le précepteur – favorisa son élection au Saint-Siège. Il fut un acteur scientifique et politique majeur du renouveau de l’Occident médiéval de l’an mille.

Constantin XI (ou XII) Paléologue, né le 8 février 1405 à Constantinople, mort le 29 mai 1453 sur les murailles de Constantinople, est le dernier empereur byzantin du 31 octobre 1448 au 29 mai 1453, et par conséquent le dernier empereur romain de l’Histoire.

1453 : Fin de la guerre de cent ans (et du moyen-âge)

29 mai 1453 : chute de l’empire romain d’Orient

GANIMED

par Anibal Amiot

*

CRÉDITS

*

CONCEPTEUR WEB

www.freddymotion.com

Freddy Lavaury

*

REMERCIEMENTS

Marie-Laure Pannier

Alexandre Tissot